Le Palmarès d’un jeune joueur, les finalistes!

Suite et conclusion de l’aventure, avec le décompte vers les jeux les plus « hots » de la maisonnée dans la catégorie des jeux « Pas encore le droit de voter ».

6) Halli Galli

C’est la clochette. L’ostie de clochette. Comme celle qu’il y a sur le comptoir pour avoir du service au dépanneur. Le jeu est pas inintéressant, et pour apprendre à compter en pré-scolaire, c’est l’extrase, mais le p’tit il s’en sacre pas mal de ton nombre de fruits. Il veut juste varger sur la clochette (très solide, d’ailleurs: qualité). À ranger hors de portée des dits enfants lorsqu’ils ne sont pas en train de se faire mathématiser à la Pavlov.

Le mot de Monsieur Z: On peut faire la sonnette, parce que nous, là, quand on cherche des fruits et qu’on voit 5 fruits ou plus… TING! On sonne la cloche. C’est trop l’fun.

5) Labyrinthe

Il y en a eu une tonne de versions, dont même certaines très amusantes me dit-on… en cartes, « Labyrinthe Master », mais rien ne remplace ce grand de grand classique; pour vous dire, c’est ma copie du jeu, comme dans « celle que j’avais quand j’étais petit ». Chasse aux trésors dans un labyrinthe en mouvement. De faire bouger le labyrinthe en glissant les tuiles pour rejoindre ton objectif est difficile, et là, tout d’un coup, tu as LE coup magique qui te fait arriver à destination. Vraiment, on en fait encore, mais pas assez, des comme ça.

Le mot de Monsieur Z: J’aime beaucoup les pions, parce qu’ils sont beaux. On en a perdu un? (Ndl’A: oui, j’ai perdu le pion vert quelque part entre 1986 et 2013.)

4) Les échecs (pas vraiment d’éditeur pour celui-là!)

Pour vrai. Allez pas me prendre pour un zélé avec un classement FIDE qui veut à tout prix que son fils soit le prochain Kasparov, j’aime même pas vraiment tant que ça les échecs. Mais il faut croire que y’a des classiques qui ne se perdent pas… il aime que les pièces bougent toutes différemment les unes des autres, il trippe quand on arrive à « Échec et mat! » (et même quand on est juste à « Échec » un peu avant), il est rendu à pouvoir parer le toujours fatal Coup du Berger, mais ne peut pas vraiment monter la stratégie requise pour échafauder une attaque. Je crois surtout qu’il aime jouer contre moi (voir prochain jeu).

Le mot de Monsieur Z: Parce que j’aime beaucoup les pièces qu’on met sur l’échiquier. Le cavalier, les pions, le roi… LA REINE! Elle peut bouger dans tous les sens. J’ai jamais gagné, mais ça ne me dérange pas parce que c’est la vie, et je vais gagner un autre jour, alors je te félicite et c’est pas grave.

3) Stratego

Je suis tombé là-dessus quand je cherchais des jeux pour deux joueurs qui avaient un peu plus de « chance », pour qu’il me batte une fois de temps en temps et ne se décourage pas. Ça a fonctionné. Il faut dire qu’ils ont réédité ce classique avec un vernis « futuriste » 99% esthétique  (mechs, futuriste, robots démineurs, etc.) et une deux règles modifiées mais pas désagréablement (il y a maintenant des « Spotters », pièce surpuissante mais fragile). La surface de jeu et le nombre de pièces ont légèrement été diminués, de 10×10 à 10×8 et de 40 à 30 respectivement. Je crois que ça améliore la « cadence » du jeu sans vraiment rien y enlever. On peut donc améliorer les classiques, semble-t-il! Donc, pour ceux dont les enfants ont un penchant « stratégique » mais qui cherchent une alternative aux échecs, c’est tout désigné. Seul problème: le « setup » est parfois plus long que la partie elle-même…

Le mot de Monsieur Z: OUAIS! Parce qu’il y a des bombes, et ça fait des pièges à un autre joueur. J’aime l’espion, il peut battre le maréchal. Le Maréchal peut battre tout le monde sauf l’espion, alors si tu as le Maréchal de l’ennemi qui t’attaque ça va mal. J’ai déjà gagné et c’était trop cool… je me promenais et tes pièces ne s’occupaient même pas de moi; pourquoi t’as pas bougé tes pièces? [Ndl’A: J’essayais, fiston, j’essayais!]

2) X-Wing

J’en ai largement déblatéré à quelques reprises, X-wing est l’un de ces rares jeu qui ne vient qu’à toutes les quelques années et qui change un peu tout sans tout réinventer. Jouer avec fiston c’est toujours plaisant, et d’avoir les petits vaisseaux sur la table dans toute leur splendeur crée une ambiance fantastique. Justement, le B-Wing, le TIE Bomber et la Lambda Shuttle sortent cette semaine et il y en aura une copie qui aterrira sans le moindre doute chez nous. On se fera des petits scénarii de jeu, on fera des bruits de laser avec notre bouche, on jettera des dés rouges et verts, et de façon générale on aura un plaisir intense à jouer entre père et fils au cours des quelques jours qui suivront.

Le mot de Monsieur Z: Parce qu’on peut tirer, et on peut attaquer des vaisseaux. On des vaisseaux et des nouveaux vaisseaux. J’aime le « Falcon Millener » (sic)… ouais, le Faucon Millenium, parce qu’il avait plein de vies.

1) Mastermind

Si vous m’aviez dit ça il y a un an, je vous aurais traité de complètement zinzin: Mastermind, un jeu vieux comme la terre (certaines version datent de l’entre-deux-guerres paraît-il) et pas particulièrement attirant, en tête des jeux préférés de mon fils. D’emblée, je dois dire que je lui fais une version « introduction » où on enlève quelques couleurs au « code » pour faciliter la tâche (de toute façon, on distingue mal entre « mauve » et « raisin »). Le problème, c’est qu’il aime plus nous proposer des problèmes à résoudre que de résoudre les problèmes lui-même, c’est son côté « présentateur de quiz télé ». Mais ça m’a quand même fait redécouvrir le classique avec plaisir; je sais qu’il y a des « algorithmes » qui traînent ici et là et qui permettent de toujours gagner ou presque, mais je me garde une petite gêne pour garder la « magie » vivante…

Le mot de Monsieur Z: Parce que je gagne des fois! J’ai déjà gagné deux fois! J’aime mieux jouer le codeur comme ça je choisis quelque chose à moi seul, j’aime mieux quand vous devinez.

 Conclusion

Ma conclusion sera courte: jouez avec vos enfants, demandez-leur ce qu’ils pensent vraiment de leurs jeux. Leurs réponses vous surprendront et vous feront certainement mieux connaître vos petites merveilles.

Il y a eu quelques changements après, mais on a fini par mettre ça dans le bon ordre...
Il y a eu quelques changements après, mais on a fini par mettre ça dans le bon ordre…

Une réflexion sur « Le Palmarès d’un jeune joueur, les finalistes! »

  1. Belle initiative en tout cas, bravo !

    Pour le moment, la mienne est un peu trop jeune pour ce genre d’exercice, mais ça risque de subir les mêmes influences…
    Ex : oublie ta clochette, Alex : dans « Dragon », y’a un dragon qui bouge !!!! Et tant pis si c’est lui qui fait reculer les pions des joueurs, la Jez, elle AIME quand le dragon bouge. Alors elle le fait bouger à tous les tours, pas seulement quand le dé l’impose. 😀
    Les parties sont longues…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *