Playmobil Wars: du plaisir pour toute la famille!

Toujours dans l’idée de vider un peu mon grenier rôlistique voici un ensemble de règles que j’avais commencé à designer pour un « wargame d’initiation ». Le but était de faire un ensemble de règles simples, pour s’amuser à la fois avec les Playmobil de fiston et mes tables de Warhammer 40k. Une seule feuille de règles, très graphique:

Règles de Playmobil Wars
Règles de Playmobil Wars

J’ai mis le tout en PDF ici: Playmobil Wars

Les dés affichés (rouge et vert) sont des dés du jeu X-Wing, plutôt faciles à trouver et achetables « à part » pour pas trop cher. En plus, aucune raison de ne pas avoir le jeu, qui est excellent pour autant. Les dés rouges sont pour l’attaque (3 « pow », 1 « super-pow », 2 « oeil/focus », et 2 blanc) et les dés verts pour la défense (3 « évitements », 2 « oeil/focus » et 3 blancs).

Les dés X-Wing

Au verso, je comptais mettre un genre « d’ordre de jeu », par phase, ainsi que certaines règles pour « les objets magiques » (i.e. les épées playmobil qui ont l’air un peu plus cool, genre avec un joyau dessus ou une forme vraiment impressionnante).

Bref, du plaisir pour toute la famille, mais quelque chose me dit que mon plus vieux n’aura pas besoin de ces règles « simplifiées » pour son premier wargame… 🙂

13 thoughts on “Playmobil Wars: du plaisir pour toute la famille!”

  1. Ahah 🙂 Alex!!! toujours aussi dynamique ! Bonne idée de combiner des jeux.

    Nous autres nous avons une version jeu de rôle avec des playmobiles comme personnages. C’est plus narratif et moins « guerre » mais bon, moi ma progéniture est féminine 😉 ! Elle adore jouer et ça lui met littéralement le cerveau en feu.

    Bon travail.
    Eli.

    1. Merci! C’est fou comme les jeux de société les motivent et les allument! Et pas besoin de tirer bien fort quand on ressort l’aspect ludique.

      Fiston s’est mis au Stratego récemment, je cherchais un jeu avec plus de « chance » que les échecs pour qu’il puisse me battre plus facilement. Ça a marché 😀

        1. Oui! (« et demi!! » ajouterait-il! »). Comme il est plutôt fûté, je peux sans problèmes jouer à des jeux 8+ avec lui, mais certains jeux 10+ sont encore hors de portée. On s’est un peu tannés des jeux de mémoire; quand on est 3 joueurs et plus, on joue à Pingouin (AKA « Hey! That’s my fish! »). Mastermind (avec quelques couleurs en moins) est aussi un grand favori à la maison.

          1. Pas surprenant qu’il soit futé 😉
            J’avoue que Mastermind est une bonne idée. J’avais même pas pensé à jouer à ça! Nous autre on joue à Carcassonne (avec les fermiers et les cochons mais sans les autres craps – lire dragon volcans, sorcière et tours). Par contre, elle a la mauvaise habitude de péter une crise si elle perds… ou il faut jouer jusqu’à temps qu’elle gagne… Ce qui enlève toute envie de jouer à des jeux où il y a des gagnants et préférer les jeux de collaborations !

  2. Je dirais au contraire qu’il faut persévérer et lui ‘apprendre à perdre’.
    De notre côté, c’est clair : si fiston fais mine de râler ou de criser parce qu’il perd, on lui explique que s’il garde cette attitude, on arrête de jouer et qu’il n’y aura pas d’autre partie : ça marche immédiatement.
    Il faut dire qu’il gagne quand même assez régulièrement aux jeux qu’on pratique, et que ses défaites sont serrées.

    Ça me fait penser à mon frère qui, vers 10 ans je crois, est revenu tout content à la maison en disant que sa classe avait gagné au foot. Interrogé par ma mère, il s’est avéré que le score était une égalité. Mais comme c’était contre ‘des grands’, pour eux, c’était aussi bon qu’une victoire.

    s.

    1. Tu sais que tu viens de décrire textuellement le classement Elo (une nulle te fait gagner des points s’il était attendu que tu perdes 😉 )

      En jasant avec mon ami Christian Lemay, ce qui fonctionne très bien si il/elle perd un peu trop pour son moral (sans tomber dans l’excès: j’appuie les dires de Sylvain), ce sont les handicaps. Tu handicappe ta partie avec moins de points, de ressources, une position perdante, etc., mais tu joues de ton mieux. Au fur et à mesure que fiston(ne) gagne, tu diminues/enlève le handicap.

      Paraît que ça marche très bien.

  3. Sophie est plus tenace que ça dans sa démarche de mauvaise perdante 😉 Elle va dire qu’elle ne fera pas de crisse (elle y croit vraiment) et lorsqu’elle perd elle perd les pédales. Pratiquement à chaque fois. Rien ne laisse présager un tel déploiement d’émotion. Je suis au stade où je la récompense si elle reste calme mais les succès sont encore rare. Bref, c’est pénible et moi si je joue à un jeu, je veux passer du bon temps pas gérer des crises. Alors, contre toute logique parentale d’apprentissage de bons comportements, je préfère me la couler douce avec Sophie et favoriser les jeux coopératif. C’est pour ma santé mentale 😉

    1. Je ne vais sûrement pas te lancer la pierre de vouloir préserver ta santé mentale. Mais pour mieux préciser ce que je proposais, ce que tu décris semble s’appliquer à un jeu dont tu fais de toute façon une seule partie. Elle peut bien promettre ce qu’elle veut (et même y croire sincèrement), le prochain ‘test’ et ses conséquences éventuelles sont lointains.
      Si on parle de jeux rapides où vous pouvez enchaîner plusieurs parties, c’est plus simple. Dès le départ, tu dis clairement qu’il y aura plusieurs parties, mais que si elle fait une crise, ça va s’arrêter tout de suite. À l’inverse, si ça se passe bien pendant les 3 parties prévues, tu peux dire que comme elle s’est bien comportée, il y en aura une 4ème si elle veut.

      Pour autant que je puisse dire, on atteint vite les limites d’utiliser de simples menaces, surtout si elles s’appliquent dans un futur incertain. Les menaces prennent beaucoup plus de poids si la conséquence a déjà été expérimentée. On va voir ce que fait Obama avec mes conseils… 🙂

      Mais bon, encore une fois, je dis juste ça pour partager mon expérience de papa fasciste, à chacun sa façon de faire et il n’y a pas de mal à choisir ses combats ;-).
      Pour la petite histoire, le rythme ‘cool’ de l’été (avec maman en vacance) semble avoir laissé nos deux monstres devenir un tantinet plus exigeants, colériques, violents et grognons. On s’en est surtout aperçus à la rentrée et on a décidé de resserrer un petit peu la vis. Mais après tant d’années, j’ai été étonné de voir la différence énorme de comportement après juste une journée de mise en application. Super Nanny serait fière de nous !
      Et en passant, Aymeric est une vraie brute.

      Sinon, une question de pure curiosité. Est-ce que vous perdez parfois dans vos parties collaboratives ? Est-ce que dans ce cas elle se fâche contre le jeu, (ou l’autre équipe) ? Peut-être aussi que tu peux partir de là pour l’amener à voir ça autrement…

      s.

      1. Ouais 🙂 super papa a parlé! Merci du commentaire. J’ignore pourquoi je n’y ai pas pensé! Établir qu’il y aura d’emblée plusieurs parties et que si elle fait une crisse on arrête. Tellement plus concret que une seule partie qui vire au vinaigre et qu’on arrête parce que ça n’a juste pas de bon sang et recommencer dans 1 semaine jusqu’à l’explosion du cerveau! Bien vu.

        Pour ce qui est des jeux collaboratifs, si on perd, elle reste plus calme, heureusement! Mais elle ne voudra plus jouer avant longtemps (genre de rancune contre le jeu!).

  4. Ouais, le handicap ça marche d’ailleurs très bien avec le Go. Selon la différence de niveau entre les deux joueurs, on peut donner entre 1 et 9 pierres. Et c’est super facile à ajuster : + ou – une pierre d’handicap selon le résultat de la précédente.
    Et il est courant de jouer sur un go-ban (plateau) plus petit pour des parties courtes et pour les débutants
    En plus, même si ça peut être un jeu très profond, les mécanismes de jeu sont bien plus simples qu’aux échecs, et peuvent donc s’apprendre à un très jeune âge je pense. Par contre, on ne se cache pas que c,est assez austère, ça manque de dragons, de magiciens, de petits animaux mignons… ou de bombes.

    J’étais en train de me dire que je devrais chercher un échiquier d’initiation, mais je me dis que je devrais peut-être ressortir mon jeu de go…

    s.

    1. Il te manque juste « Strate- » avant Go. :p Sérieusement, bien que le jeu soit assez vieux, ils ont « resserré » un peu les règles (plateau plus petit, quelques détails), et il y a des soldats (voire des dragons ou des Mech dans les nouvelles éditions).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *