Fier d’avoir mangé une volée

Quand je vous parlais que c’était pour fiston, je ne mentais presque pas! Pas plus tard que ce soir, j’ai subi une cuisante défaite aux mains d’un enfant de 6 ans. Pas une demi-défaite non plus, une vraie. J’ai constitué deux escadrons de 65 points sans « habiletés spéciales » ni équipement pour garder les choses simples (d’où la quantité de pilotes recrues/de bââase).

Les Rebelles (Junior):

  • Un YT-1300 avec un Contrebandier « générique » (27 points)
  • Un X-Wing avec un pilote recrue (21 points)
  • Un A-Wing avec un pilote prototype (17 points)

Chez les impériaux (moi)

  • Un TIE Interceptor du Avenger Squad (20 points)
  • Un TIE Advanced du Tempest Squad (21 points)
  • Deux TIE avec des pilotes de l’Académie (2×12=24 points)

Sans m’étendre dans les détails, j’ai passé à un cheveu d’éclater son A-Wing au début du match, mais ayant manqué mon coup, j’ai un TIE qui y a passé sous le feu du X-Wing. Après, il a fait un usage super judicieux de son YT-1300 qui a une tourelle (et tire donc sur 360°), et m’a fait sauter mon Interceptor juste après. Le reste, c’était de la formalité. 😉

J’ai peut-être pas sorti les m4d sk1llz, mais j’ai pas joué « mou » non plus. On applique toutes les règles (portées, actions, « stress », etc.), sauf les « dégâts critiques » (vu la présence de pas mal de texte en anglais), donc pas de quartiers pour les ponpons.

Jamais été aussi fier d’une défaite. 😀

Une réflexion au sujet de « Fier d’avoir mangé une volée »

  1. L’avenement tant attendu d’une nouvelle génération de joueurs capables de laver Alex. Pas a dire, c’est émouvant.

    s.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *