Chihuly. Cthulhu. Même Combat.

L’Artiste. Une belle tête de vainqueur.

Je ne suis pas le seul à avoir eu une impression directe d’entrer en contact avec une représentation démentielle du Mythos de H.P. Lovecraft en allant voir l’exposition de Chihuly au Musée des Beaux-Arts en fin de semaine. C’est la magie du verre soufflé et coloré, et c’est assez démentiel, surtout en personne.

Bizarre, le gars (voir photo ci-contre), mais c’était une superbe exposition, plutôt courte et donc juste assez longue pour une visite avec ma charmante progéniture (qui a par ailleurs passablement apprécié).

Des couleurs impossibles, des formes de plusieurs mètres de haut, des néons…. époustouflant, et inspirant pour ceux qui n’ont pas peur d’un peu de bizarroïde.

Ïa! Ïa! Chihuly Ftaghn!

7 réflexions au sujet de « Chihuly. Cthulhu. Même Combat. »

      1. « rapportait pas assez » ???? Si seulement ça rapportait ça ne me dérangerait pas… si ça rapporte rien je veux pas que mes impôts finance ça! … et parle-moi pas des retombés économique indirecte et non quantifiable.

        Malgré que je suis content que tu aies passé du temps de qualité avec ton gars.

        1. Ah… Rémi, t’es averti, y’a pas que des droitistes dans ce coin plus sombre du Web qu’est ChezAlex. 🙂

          Parce qu’on sait tous que la culture n’apporte rien à une société. Mais t’as raison, faudrait aussi couper les taux préférentiels d’impôts aux compagnies… ça rapporte pas assez ça non plus après évasion fiscale 😉

          (…Et à 20$ l’entrée, j’espère que c’est pas trop déficitaire :p )

          1. De plus en plus intéressant. Faudrait partir un autre post parce qu’on se détache du sujet initial.

            Couper les taux préférentiels d’impôts aux compagnies??? Plus que t’enlève les avantages aux entreprise et plus ils iront s’installer ailleur. Ce qui aura comme résultat des pertes d’emploi… et t’aura plus personne pour en payer des impots.

            évasion fiscale? Pour avoir des paradis fiscaux ca prend des enfers fiscaux….

            et partez-moi pas sur le prix du vin à la SAQ.

          2. Pauvres compagnies. C’est vrai qu’il y a jamais d’argent à faire, ils sont mieux de juste pas essayer. Pas de ressources naturelles, pas de ressources humaines, pas d’inventions, d’idées, de brevets ou d’expertise, et encore moins de compétences développées (par l’éducation en plus – une autre dépense inutile).

            Non, vraiment, t’as raison. Ils n’ont aucune raison de s’installer ici, jamais, on a dû les forcer à la pointe du fusil. C’est sûr qu’il ne va plus s’ouvrir une seule compagnie si elles ont des obligations, par exemple pour utiliser le bien commun (genre les ressources ou l’éducation); faudrait quand même pas payer pour ça! On n’a juste rien à offrir à ces pauvres entrepreneurs. Mieux vaut abandonner tout de suite.

            Je vais dire comme l’autre: « vous vous plaindrez que vous payez trop d’impôt quand vous en paierez ».

  1. Après vérification, c’est pas juste payé avec les impôts d’Alex… Les miens aussi, et je suis bien content qu’ils servent à ça.
    Sinon, c’est aussi financé par la SAQ apparemment. Et par les billets d’entrée.

    s.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *