GenCon s’en vient!

GenCon, c’est la grand’messe annuelle du gaming « pur » (i.e.pas trop « corrompu » par l’électronique moderne). Je pensais que le « Gen » était pour « General », mais j’ai appris qu ça parlait en fiat de Lake Geneva, WI. Avec le temps ils ont migré vers Indianapolis, et c’est bon an mal an la plus grosse convention de jeux de société/jeux de rôles au monde (~41 000 visiteurs l’an passé). Un jour j’irai faire un tour, mais il faudra sûrement pour ça passer par-dessus mon aversion pour Magic. Cette année, quelques trucs ont retenu mon attention:

  • Un tournoi de DreadBall, avec les règles de Saison 3. Paraît-il qu’on peut s’attendre non seulement à des « Big Guys » (multi-hex!), mais aussi à certaines modifications sur les points les plus « douleureux » des règles à date. Ça va faire 1 an que le Kickstarter a été lancé, je pense qu’on arrive à une vraie « V1.0 » du jeu, qui a toujours autant de potentiel comme jeu de ligue.
  • Les développeurs d’Exalted 3, gang de profiteurs qui se sont fait payer un voyage au frais du kickstarter. La gang de tire-au-flanc a intérêt à sortir le livre à temps cet automne. Avec leur attitude, j’accepterai juste pas un « on va le sortir quand il va être prêt »: tu te mets au crochet des fans à ce point, faut livrer mon grand.
  • Eldritch Horror, ça a tout l’air d’être Arkham Horror en moins long, ce qui est quand même sympathique puisqu’on n’est pas toujours partant pour se faire dévorer par Nyarlathotep vers 2h du mat’ après avoir bûché pendant 3h pour se rendre à lui. Ça se jouerait en solo aussi (1 à 8 joueurs), je garde donc sérieusement à l’oeil.

Bon, j’ai des envies de « jeux longs », moi… un p’tit War of the Ring, un Diplomacy, ou une partie un peu plus grandiose du très génial Mage Knight (pour lequel je vous dois un review…). Je retrouve le temps de retrouver ma tête et je ferai les invitations qui s’imposent.

11 réflexions au sujet de « GenCon s’en vient! »

  1. Pour ce qui est du plus long, j’avais justement en tête un 1830, catastrophes ferroviaires en série oblige… C’est pas aussi long que Civilisation (une autre possibilité), mais ça demanderait quand même un peu d’explications avant de commencer…
    Mais bien sûr, je veux toujours essayer War of the Rings.

    s.

  2. En passant, c’est vrai que Eldritch a l’air cool. Et Corey Konieczka, que je voyais pour la première fois, à l’air telllllement aussi geek que la réputation qui le précède…
    Au fait, c’est comment Mansion of Madness ?

    s.

    1. Aucune idée, mais on voit clairement la signature de Corey K: y’a des (ostie de) tites cartes à plus finir. Il y en 224 (!) dans Mansion of Madness, et il y aura probablement une bonne quantité dans EH.

      Avec le temps, j’ai de moins en moins d’amour pour les cartes comme mécanique de « randomization »: je trouve ça trop… facile.

      Il y a des cas où c’est très bien fait (dans Deck Building Games en général), mais sinon je trouve que ça fait beaucoup « Monopoly », avec un élément de hasard qui peut changer l’issue d’une partie sans vraiment avoir d’intérêt ludique. Gagner parce qu’on a eu la bonne carte au bon moment, c’est poche.

      1. Tiens, ça me fait penser justement à 1830 dont je parlais ailleurs. En relisant une description du jeu aujourd’hui, ça m’a rappelé que le -seul- élément de hasard de tout le jeu, c’est l’ordre dans lequel les joueurs sont assis autour de la table, déterminé au début de la partie. Les petits cartons pour le tirage aléatoire sont même fournis, au cas où aucun joueur n’aurait de dé ;-).

        s.

    2. Mansion of Madness est décevant, et je suis TRÈS gentil. Dans le même genre et au moins cent fois meilleur, y’a Betrayal at House on Haunted Hill.

      Au pire, je l’ai (je l’ai eu en cadeau de fête l’année de sa sortie) et je peux toujours le faire tester à ceux qui sont prêts pour l’aventure…

      Plus ça va, plus je trouve que les designs de Konieczka ont des graves problèmes (mais pourtant y’a toujours une ou deux bricoles qui ont du potentiel) et me donnent de l’urticaire. J’en suis rendu à éviter ses jeux et préférer les jeux faits par des freelancers chez FFG. C’est tout dire.

      1. J’ai Betrayal at House on the Hill depuis un bout de temps, ça a longtemps été le jeu quasi exclusif de nos soirées entre amis, malgré les bugs de l’édition originale qui nous obligeaient à utiliser des impressions des erratas des trois livres plutôt que d’utiiser le matériel original.
        Je me demandais justement si MoM était du même genre, mais ça semble que non… bon à savoir.

        s.

  3. > ça a tout l’air d’être Arkham Horror en moins long
    bah, ou est le plaisir alors ??? 😉
    (bien que, si je me souviens bien, on s’est une fois fait mechamment torcher en 20 minutes a AH )

    1. Oui mais ça c’est la catégorie des « Epic Fails » 🙂 Tant que le contenu y est, je suis plutôt de l’école « si on finit trop tôt on se fera une autre partie »

  4. Gencon est à Indianapolis depuis 2003, et ils ont signé une entente pour y rester encore pendant un bout.

    J’ai parti un tumblr pour documenter mon temps là-bas cette année. Les photos devraient commencer mercredi:
    http://xenatgencon.tumblr.com/

    Rappelle-moi de bien montrer que la section Magic est bien à part…

    1. Intéressant… je vais jeter un oeil c’est sûr, merci!

      En fait, pour GenCon, c’est peut-être moins le fait qu’il y a du Magic que ce soit en compétition avec des affaires comme le PAX.

      D’un côté la tradition, le standard geekfest. De l’autre, le « New Kid on the Block », avec ses écouteurs funky.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *