Activité ludique au travail

Salut,

dans le cadre de notre programme ‘Great Place To Work’ au travail, j’ai proposé d’organiser des activités ‘jeux’. A priori, je veux me détacher du jeu de société classique pour aller plus vers du jeu de plateau (même sans plateau). On m’a demandé de faire une courte liste de jeux pour proposer l’idée au comité en charge du programme. C’est certain que je vais commencer par essayer de mettre de l’avant des jeux qui ne sont pas trop pointus et pour lesquels on peut voir facilement (même pour quelqu’un qui ne s’y connaît pas) un intérêt dans un contexte plus ou moins professionnel. Une fois le concept installé, je pourrais toujours proposer d’autres jeux…

Vos suggestions ?

Quelques idées qui me viennent rapidement:
– Pandémie. Atout: le côté collaboratif
– Colons de Katane. Atout : classique, facile d’accès
– RoboRally. Atout : on est un département TI, le côté ‘programmation’ combiné à de la compétition mais sans se prendre trop au sérieux devrait attirer.
– 7 Wonders. Atout : tout le monde joue en même temps et essaye de développer sa civilisation, mais sans vraiment d’affrontements directs.

Je suis moins sûr pour d’autres…
– Chevaliers de la table ronde
– Star Wars miniature ?
– Diamant ?
– Saboteur ?

Bien sûr, j’ai tendance à favoriser ceux que je possède ou que je connais bien…

s.

8 réflexions au sujet de « Activité ludique au travail »

  1. Quel super sujet. Je parle de première expérience, pour avoir fait ça très souvent dans des environnements de job, parfois même des environnements très « conservateurs ». J’ai toujours réussi à les corrompre 🙂

    Le « jeu de job » idéal a selon moi les caractéristiques suivantes:
    – Très simple au niveau des décisions à prendre, on peut introduire de la complexité avec le temps.
    Tout le monde joue, et jusqu’à la fin (le nombre de joueurs idéal oscille entre 4 et 8 personnes)
    – S’explique en 5 minutes (mais peut se maîtriser en 5 ans)
    Court, i.e. 30 minutes et moins. Infiniment mieux un jeu qui « laisse sur sa faim » qu’un jeu qui s’étire. T’es mieux de re-jouer une 2e partie que d’interrompre une partie trop longue.
    – Éviter les jeux qui demandent de lire beaucoup de texte (sur des cartes par exemple): l’iconographie est super importante.

    Diamant est habituellement le premier jeu que je met sur la table. Il s’explique facilement, et la décision est simplissîme (tu restes ou tu restes pas?)
    – J’attend encore pour proposer Résistance à ma gang, j’ai un test de jeu demain avec mon équipe de travail. Il a l’avantage de s’expliquer en peu de temps, et ça se présente bien comme un « Loup Garou où on n’élimine personne ».
    Citadelles: très directif et peu de décisions à prendre (et tu sais toujours quand c’est ton tour).
    – J’ai eu des succès avec 7 Wonders, mais pas en 1er jeu (faut les « réchauffer » un peu avant). Décisions très simples, durée très bonne, tout le monde joue, mais un tantinet complexe pour certains contexte.
    – Dans la même catégorie (demande un peu de préliminaires), « Roll Through the Ages » est très très bien… les « fiches » dirigent très bien les joueurs et leur rappellent les règles au fur et à mesure.

    Enfin, pour certains de tes exemples, j’ai des réserves:
    Pandémie, Catane: un peu long, sinon très bon.
    Chevalier de la table ronde: idem, mais dans le « à long terme », c’en est un que je prendrais la peine d’aborder avec des gens qui ont eu le temps de prendre un peu de bouteille.
    Robo Rally: bizarrement, les programmeurs que j’ai fait jouer ont détesté ça, je ne sais pas pourquoi (peut-être que c’est contre-nature de « supprimer des lignes de code » 🙂 )
    – Jeu ultime pour une bande chevronnée: Space Alert… oublie ça pour la simplicité, mais quel super jeu pour l’heure de lunch! 😀

    1. Justement, je ne prévois pas de faire ça à l’heure du lunch, mais plutôt une activité genre 5 à 7…
      Ce qui fait que la limite de 30 minutes n’est pas forcément nécessaire.

      s.

      1. En (respectueux) désaccord, même pour un 5@7: tu veux garder tes jeux courts, du moins au début,et en enchaîner plus que moins. Je définirais le GROS MAXIMUM à 45 minutes, sachant que ça a le risque de s’étirer à 60 avec les explications pour les néophytes.

        On entend parfois (du moins, j’entend ça de mon ami Christian): « Si quelqu’un n’aime pas les jeux de sociétés, il n’a juste pas encore trouvé son jeu de société. », et tu as plus de chances d’accrocher quelqu’un si l’engagement est minimum au début.

        Les seules fois où j’ai « perdu » des gens est quand une partie s’éternisait à la première présence de quelqu’un. (Kung Fu Fighting est notoire pour ça: une fois par 10 parties il y a une partie qui dure 50+ minutes… pour la même raison j’éviterais Smash Up!, même avec des geeks).

      2. Excellente expérience avec The Resistance vendredi passé: beaucoup d’intérêt autour de la table, des rires et des pleurs, et plusieurs promesses de « on devrait refaire ça! » 🙂

  2. Resistance est excellent, mais à mon avis il demande des joueurs chevronnés : tu dois bâtir une décision à partir de pas grand chose, puis la défendre face aux autres joueurs ; je sais que c’est une démarche qui dérange beaucoup les néophytes dans Tiercelieux, elle les dérangera tout autant dans Resistance.

    1. Hein? Loup-Garou est probablement le plus grand exemple de « jeu accessible aux néophytes » que je puisse trouver! 🙂

      Tu dois parler du « néophyte intermédiaire », i.e. le gars qui joue à des jeux en général, mais dont c’est la première fois qu’il joue à un jeu X. Autrement dit, il ne possède pas la stratégie encore, et ça le dérange de perdre.

      À mon sens, un « vrai » néophyte se fout pas mal de gagner ou perdre, du moins à la première partie …

  3. Jungle Speed. C’est un excellent jeu d’ouverture. A eviter avec un groupe super competitif, par contre.

    Mon coup de coeur depuis Gencon c’est Guilds of Cadwallon: un jeu rapide de « worker placement ».

    Je peux toujours regarder dans ma bibliotheque de jeux voir ce qui pourrait aussi avoir de l’allure…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *