Activité ludique au travail

Salut,

dans le cadre de notre programme ‘Great Place To Work’ au travail, j’ai proposé d’organiser des activités ‘jeux’. A priori, je veux me détacher du jeu de société classique pour aller plus vers du jeu de plateau (même sans plateau). On m’a demandé de faire une courte liste de jeux pour proposer l’idée au comité en charge du programme. C’est certain que je vais commencer par essayer de mettre de l’avant des jeux qui ne sont pas trop pointus et pour lesquels on peut voir facilement (même pour quelqu’un qui ne s’y connaît pas) un intérêt dans un contexte plus ou moins professionnel. Une fois le concept installé, je pourrais toujours proposer d’autres jeux…

Vos suggestions ?

Quelques idées qui me viennent rapidement:
– Pandémie. Atout: le côté collaboratif
– Colons de Katane. Atout : classique, facile d’accès
– RoboRally. Atout : on est un département TI, le côté ‘programmation’ combiné à de la compétition mais sans se prendre trop au sérieux devrait attirer.
– 7 Wonders. Atout : tout le monde joue en même temps et essaye de développer sa civilisation, mais sans vraiment d’affrontements directs.

Je suis moins sûr pour d’autres…
– Chevaliers de la table ronde
– Star Wars miniature ?
– Diamant ?
– Saboteur ?

Bien sûr, j’ai tendance à favoriser ceux que je possède ou que je connais bien…

s.

Question pour les nerd de math

Si vous aviez un solide de forme vraiment étrange, comment vous y prendriez-vous pour en calculer l’aire?

Je suis en train de construire un prop (qui ressemble a une gross guèpe mutant d’environ 40cm de long) et je veux utiliser du polyurethane moulé pour le produit final. Mais la bebette doit être creuse (pour y cacher des des LEDS et des batteries). Comme je vais faire un moule en silicone, pas trop difficile de calculer le volume. Mais pour l’aire???

Comme les composantes pour le polyurethane sont assez dispendieuses, je ne veux pas en utiliser trop. Et s’il n’y en a pas assez je vais me retrouver avec un monstre amputé ou pas assez solide.

Quelqu’un a une méthode autre que d’approximer l’aire avec des calculs sur des sphères et cylindres?

Joyeux 11e anniversaire, ChezAlex.

ChezAlex a 11 an aujourd’hui, ce qui veut dire que ça fait 1 an que j’ai décidé de changer un peu la donne, de fermer le forum où il est né jadis et d’en faire un hybride étrange entre un blog et un service public pour geeks.

1 an, quand même, c’est pas rien. Ben. C’est pas grand’chose non plus, difficile à dire. Chose certaine, on peut s’entendre que c’est:

  • Une centaine d’articles publiés, par moi et d’autres collaborateurs. Surtout sur les jeux de société en rétrospective, avec quelques incartades dans d’autres domaines comme le graphisme et la course. Mon idée originale de coller un peu à l’actualité s’est perdue en chemin.
  • À peu près 15 000 vues sur l’année complète, ce qui est bien sans rien casser non plus. il ne faut pas se le cacher principalement par quelques soudards bien accrochés à un feed constant de nouvelles incongrues.
  • Des visiteurs venus de Facebook, surtout depuis que j’y ai « accroché » mon compte et que ça l’y publie automatiquement. J’ai probablement aussi un ou deux membres de ma famille qui ont fini de réaliser que j’étais terminalement bizarre.
  • Un scandale que l’article le plus visité cette année ne soit même pas de moi (je suis cocu!), mais de mon bon ami Cyril qui déblatérait sur un jeu nommé Grimoria.

Et au bout d’un an, qu’en penser? De mes amis et connaissances, j’ai quelques commentaires:

  • J’écris trop long, et que ça se prête plus ou moins au format du blog. C’est paradoxal, l’une des raisons pour lesquelles j’écris certains articles est de « créer du contenu » pour les gens qui tomberont par hasard sur ces articles avec le temps.
  • J’ai eu ici et là de bons commentaires de quelqu’un qui a trouvé un de mes articles particulièrement utile ou intéressant. Citons mes quelques opinions et mes articles sur le Bitcoin ou le graphisme.
  • J’en ai un de mauvaise foi à l’effet que « Chez Alex » sonnait comme un salon de coiffure, et je n’ai pas de meilleur argument que mon absence totale de coiffure quotidiennement pour réfuter cet énoncé honteux.

Pour ceux qui ne savent pas, ChezAlex est un peu mon « chalet sur le web », tant pour les discussions entre amis que les choses techniques: mon courriel personnel passe dessus (je trust toujours pas Google) et j’y fais développement et tests techniques autant par intérêt personnel que professionnel. C’est un peu mon « cloud » à moi;il est donc là pour rester.

Ceci dit je n’ai pas vraiment l’impression d’avoir trouvé enfin sa « vocation ». Je vois donc sa 10e année comme une « année de transition » (comme le Pape du même style), et j’entame la 11e avec enthousiasme, on verra bien ce qu’il en adviendra. Chose certaine, j’ai pas fini de publier des articles où oncles, tantes et cousines ne comprendront rien!

Comme dit l’autre: Longue vie à ChezAlex! 🙂