Je ne suis pas graphiste, but I play one on TV, 2e partie

Suite de mes petits trucs à l’imposture graphique. Je réitère que les commentaires sont les bienvenus, surtout des vrais graphistes qui ont peur que que les phony dans mon genre viennent leur voler leur job.

Vos outils travaillent pour vous

On a aujourd’hui une tonne d’outils à notre disposition, laissez-les donc faire le travail à vos votre place! Pour beaucoup de choses vous pouvez vous amuser avec ne serait-ce que MS Paint, qui est surprenant quand il vient temps de recadrer une photo par exemple.

Mon outil de choix est The Gimp, le logiciel open source d’édition d’image qui est très complet, mais a une maudite learning curve. Picorez un peu partout dans votre outil: Vous allez travailler 4 fois plus fort que quelqu’un qui en a l’habitude, et passer par de drôles de chemin, mais vous allez probablement finir par arriver à vos fins, de plus en plus rapidement et efficacement d’une fois à l’autre. Juste le copier-coller peut vous mener loin.

On finit par pouvoir manipuler les copier/couper-coller assez pour faire un peu de fantasie si l’inspiration vient (à profusion)

Insta-montage

Petit coup de coeur pour l’outil « sélectionner l’objet d’avant-plan » ( tool  dans le menu), qui fait exactement ce qu’il dit: ça permet d’extraire une image d’avant-plan. Pour les montages, c’est génial.

L’art intemporel du montage douteux, en 5 minutes chrono.

Mon prochain objectif est la vidéo; j’ai récemment trouvé un logiciel d’édition vidéo qui semble équivalent à GIMP et qui est gratuit, Lightworks, mais j’ai quelques problèmes à le faire fonctionner sur mon ordinateur pour le moment. quelques montages de ma fantaisie, tous réalisés en moins de 20 minutes (je perd patience sinon).

Les Calques: dessiner sur des acétates

Pendant que vous y êtes, autre outil indispensable moins compliqué qu’on pense: les « Calques » (« Layers ») dans les images, ça sauve ben ben du trouble: il est possible de travailler sur quelque chose « par étage ». Pensez à si vous dessiniez sur du papier de soie transparent, ou des acétates transparentes.

Ça prend une couple d’heures à apprendre à manoeuvrer, mais c’est super efficace.

Ne vous contentez pas d’être ordinaires

Les gens ont tendance à lever le nez sur les choses « non-retouchées », qu’ils ont trop vu. Si vous mettez un tableau Excel, essayez que ça n’aie *justement* pas l’air d’un tableau Excel, même si c’est juste en utilisant la mise en forme du logiciel.

N’utilisez pas un noir « noir » et un blanc « blanc ». Si vous allez dans les couleurs, évitez les couleurs « pures » (genre le rouge 255-0-0 dans les couleurs RGB). Utilisez un gris très foncé (Comme celui de la fonte du thème de ce blog), ou un blanc légèrement bleuté, n’importe quoi pour ne pas être « pas fini ».

Exemple: pour mes règles de Playmobil Wars, j’ai mis un « cadre aux coins arrondis »; c’est pas grand’chose, mais vous conviendrez que ça donne une petite touche sympathique à l’affaire. Vous remarquerez aussi le concept « approche minimaliste »: pas d’écriture, juste des dessins, sur fond blanc.

Règles de Playmobil Wars
C’est suprenamment chiant les tableaux à coins arrondis dans Word.

Jusqu’à la prochaine fois!

Ça conclus deux ou trois choses que je m’étais mis en tête de communiquer, mais j’en ai bien deux ou trois en réserve, pour un autre moment. Jusque là, ne laissez personne vous dire que vous n’avez pas de talents graphique! 😀

5 thoughts on “Je ne suis pas graphiste, but I play one on TV, 2e partie”

  1. Je plussoie.

    Avec Photoshop et une notion basique d’utilisation des cadres, n’importe quel clampin de base peut faire des trucs splendides assez rapidement.

  2. Ouais, je m’étais pas mal amusé pour faire des persos de SLA dans Photoshop, et je me qualifie aisément dans la catégorie ‘Clampin de base’, même si ce n’était pas non plus ‘splendide’.
    Pour mes dernières cartes de campagne, c’était avec GIMP…

    s.

    1. GIMP vaut la peine, ne serait-ce que pour le prix (gratuit), mais bâtard que la « learning curve » est assez brütale.

      À quiconque me dit « ben non c’est pas si pire », je répond: « expliques-moi donc comment dessiner un cercle alors ». CQFD.

    1. Je sais, mes rivières n’ont AUCUN SENS, je suis un MAUDIT MALADE MENTAL de penser que la dénivellation géographique pourrait donner quelque chose comme ça.

      Clairement n’importe qui qui a travaillé pour des plombiers peut voir ça du premier coup d’oeil 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *