The 7th Continent: Comme un album quadruple de rock progressif

La boîte en elle-même annonce bien ses couleurs, et pour cause… elle contient plus d’un miller de cartes et pèse une tonne…

Arrive une fois toutes les générations une oeuvre démesurée, complète, généreuse au-delà de ce qui est raisonnable, un opus d’une tellement grande envergure qu’il est impossible de le digérer en une seule bouchée. Comme l’lliade et l’Odysée, les deux Kill Bill,  ou les 208 épisodes des X-Files. The 7th Continent aspire clairement à ce genre « d’oeuvre de passion », mais a-t-on ici affaire ici aux grandioses 10 volumes de la BD « The Sandman », ou à l’ultimement trop ambitieux Mellon Collie & the Infinite Sadness des Smashing Pumpkins? Continuer la lecture de The 7th Continent: Comme un album quadruple de rock progressif