Ashes Rise of the Phoenixborn: le gars y’était tanné de Magic

Avertissement: Y’a peut-être un ou deux termes qui vous seront rébarbatifs si vous avez jamais joué à Magic de votre vie, désolé d’avance.

Facque une fois c’t’un gars.

Une boîte bien pleine, avec des couleurs chatoyantes qui attirent le regard.
Une boîte bien pleine, avec des couleurs chatoyantes qui attirent le regard.

Le gars, il s’est dit: Moi j’aime ça les jeux de cartes où deux entités puissantes s’affrontent dans un duel à mort en invoquant des pouvoirs déments et des créatures fantastiques… Tsé, ce genre de jeu-là. Comme Magic, Netrunner ou Doomtown. Mais je joue plus vraiment.

Il a raison au fond: c’est pas neuf comme jeu, mais ça reste le fun ces affaires-là. Ce gars-là, c’est Isaac Vega et il vient tout juste de publier « Ashes: Rise of the Phoenixborn » chez Plaid Hat Games maintenant part du multi-conglomérat montréalais (!) F2Z. Continuer la lecture de Ashes Rise of the Phoenixborn: le gars y’était tanné de Magic

Les royaumes oubliés, pour grands et moins grands

Le jeu de plateau « The Legend of Drizzt », c’est bien, mais c’est pour 12 ans et plus. À raison, d’ailleurs : je trouve personnellement qu’il y’a tellement de règles que ça s’oublie comme un rien. Mais il faut avouer que c’est du beau matériel : chouette labyrinthe, avec des gros monstres en plastique : bien attrayant pour nos chers enfants de 11 ans et moins, qui aimeraient bien y jouer. C’est vrai : les jeux de papa, ça a toujours l’air plus attrayant que les leurs.

Faque, pour que ma pitchounette puisse y jouer avec moi, j’ai dû rebricoler un peu le système : le but était de le rendre accessible aux plus jeunes tout en essayant de rester dans le ton. Le résultat me plait assez, je me propose donc de le partager avec vous, lecteurs de chez Alex. Qui, pour beaucoup, avez aussi des enfants.

Continuer la lecture de Les royaumes oubliés, pour grands et moins grands