Actualité : le pape renonce à son pontificat…

… il aurait quand même pu faire ça pendant le lock-out !

Mais sinon, c’est ironique que ce pape très conservateur va peut-être passer à l’histoire comme un pape moderne grâce à ce qui sera finalement sa dernière décision.

Tout le monde parle du Cardinal Ouellette, mais apparemment les québécois ne semblent pas vraiment vouloir qu’il soit élu. Probablement parce que lui aussi traîne une image de conservatisme. Ironiquement, c’est justement parce que pas mal de chrétiens progressifs préféreraient un homme plus moderne qu’il risque d’être élu.

s.

Actualité : Commission Charbonneau

J’écoutais les résumés de la commission, la semaine dernière, et j’étais frappé du mutisme de Joe Borsellino. Il n’est au courant de rien, sauf que la mafia n’est pas impliquée. Il s’est fait tabasser sans savoir pourquoi, mais il se tient désormais ‘tranquille’ (ce qui est contradictoire, comment éviter de froisser du monde si on ne sait pas qui on dérange, et pourquoi).

Pour moi, ce n’est pas juste le premier témoin hostile. Je pense qu’on est arrivé à un autre niveau dans l’organisation. La loi #1 de la Mafia, c’est l’Omerta, la loi du silence. Quelque part, c’est un peu un aveu de M. Joe…

Ceci n’est pas un bateau (hommage à Magritte)

« If I said bateau, I said bateau. Does it mean it’s a bateau? I could have said anything. »

s.

Argent. Divertissement. Amortissement. Argentissement.

Vous avez l’impression de vous faire avoir quand vous achetez un jeu de société? Vous devriez investir votre facture mensuelle de câblodistribution en Viagra? Peut-être avez-vous raison. Vérifions avec une approche pseudo-scientifique à la noix.

http://www.baliclick-host.com/Bali_travel_images/Entertainment.jpg

Mais comment mesurer toutes ces formes de stimulis visant à remplir d’une dose continue d’endorphine la vacuité sidérale de notre existence? Simple.

Argent. Divertissement. Amortissement…. Argentissement (gardez-moi le copyright)

Continuer la lecture de Argent. Divertissement. Amortissement. Argentissement.

FTL ou « te souviens-tu de la fois où… »

Un peu d’histoire d’abord. Ça commence pas mal avec un jeu qui s’appelle « Rogue », vaguement inspiré de Donjons et Dragons (un peu avant la boîte rouge). Le but de la chose est de faire avancer à travers donjons et monstres tout d’ASCII faits son petit bonhomme (un « @ ») jusqu’à ce qu’il meure, la victoire étant très lointaine et improbable. Très drôle. Ah, oui, j’oubliais: il n’y a pas de « save », du moins pas de « load »: quand t’es mort, t’es mort, faut recommencer du début.

Rogue, ou comment faire très mal à un @

Depuis, ça a fait école comme on dit, donnant même au genre le nom de « roguelike ». Il y a eu Hack, puis Nethack, Desktop Dungeons, Baroque, une tonne d’autres et ce que je qualifierais « d’ultime descendant spirituel », Demon’s Souls. Si vous n’avez jamais essayé l’un de ces jeux, allez vous casser la gueule un peu et revenez, vous verrez ça fait du bien.

Retour Vers le Futur, il y a aujourd’hui FTL (Faster than Light).

Tout ça commence avec un projet Kickstarter (eh, oui, encore lui!) par deux étudiants chinois. Version courte: ils ont largement eu leur argent, et l’ont publié sur Steam après.

L’histoire est simple, et c’est toujours la même. Vous commandez un vaisseau de cadets fuyant les Rebelles afin de joindre le reste de la flotte de la Fédération pour leur porter les informations vitales qui pourraient permettre de gagner la guerre. Et là tu meurs. Ça peut prendre entre 5 minutes et 5 heures.

Les fans de X-wing seront contents d’apprendre qu’on doit gérer l’énergie entre les systèmes, les fans de Baldur’s Gate de savoir qu’on peut faire « Pause » à tout moment, les sadiques seront heureux de suffoquer les adversaires en ouvrant les sas, il y a quelque chose pour tout le monde! L’histoire étant différente à chaque fois (il y a un bon nombre d’événements aléatoires), c’est surtout l’effet « Ah, je me souviens de la fois où… » qui en fait un jeu intéressant et ajoute une rejouabilité essentielle à un jeu qui est un éternel recommencement. Ci-dessous quelques « fois où », et je vous épargne la fois d’hier où un adversaire a désactivé mon générateur d’oxygène…

FTL c’est comme: Essayer aléatoirement toutes les sortes de crème glacée dans un magasin par une chaude journée d’été pour trouver ta préférée. Tu vas pas réussir du premier coup, c’est un peu frustrant à la rigueur, mais au final c’est vraiment agréable. Si tu t’écoeures, tu recommences juste le lendemain.

Nintendo, pourquoi m’as-tu abandonné?

D’autant que je me souvienne, je n’ai jamais été déçu par Nintendo. Le Super NES de mes 13 ans était la chose la plus merveilleuse depuis le pain tranché, et faut avouer que Zelda: a Link to the Past était un classique instantané (si ce n’est d’un puzzle vraiment salaud en milieu de partie). Quelques années plus tard la DS et la Wii ne m’ont pas déçu, loin de là.

Avec ma Wii U, c’est plus mitigé. Pas que ce n’est pas une console avec une très belle expérience, mais à force de faire les sites de nouvelles, je me rend à l’évidence Nintendo a vraiment « lâché la balle des yeux » sur celle-là. Je rappelle qu’à la même époque on avait une trentaine de jeux Virtual Console (dont des classiques comme Sonic et Mario), et Red Steel avait déjà eu le temps d’être considéré comme le pur navet qu’il est.

Là on est deux mois après la sortie de la Wii U, et il y a quelques trucs qui me gossent profondément:

  • Le « lineup » est sec en maudit: ils ont annoncé « Pikmin » (WTF), un jeu Lego, un jeu pas intéressant de combat de super-héros, pis… c’est ça. Rien vraiment d’autre. Les plus optimistes disent que ça veut dire que Nintendo va avoir un E3 d’enfer à tout annoncer pendant que les autres annoncent leur console. Bof. On verra.
  • Pas de Virtual Console. C’est un crime. Faut aller dans celle de la Wii.
  • Le mode Wii est émulé, mais pas émulé « wow, c’est comme si je jouais à la Wii sur ma Wii U », émulé « Sacrament, va falloir que je parte le mode Wii pour jouer à ça… j’m’en vais m’faire un espresso ».

Avoir su, j’aurais acheté? Probablement: ZombiU est un jeu solide et qui me donne la chair de poule (toujours été un peu chicken, j’ai allumé la lumière du salon l’autre jour…), Assassin’s Creed III roule comme un charme, Darksiders II est très bon, et même le mode « Métroïd » de NintendoLand me donne du fil à retordre. C’est pas si mal.

Métroïd
Même en single player c'est nice.

Le grand gain? Le mode « off-tv », qui permet de jouer même quand madame a décidé de regarder Providence… tu te sacre une paire d’écouteurs de iPhone et t’es en business, largement. J’espère que tous les jeux vont continuer à l’implémenter. Darksiders II en Off-TV c’est même mieux que ma télé « pas HD », parce que je suis pas capable de lire les tites écritures tellement elle est pas-haute définition.

Off-TV Play
Quand la télé passe en boucle Diego et Dora.

Mais je vais me défâcher. Dès que Zelda ou un RPG décent (je peux rêver au prochain Final Fantasy? Pas joué depuis le VIII moi…) va sortir, ou même que la Virtual Console utilisant le gamepad (Off-teeeeee-veeeeeee!) va me permettre de jouer aux jeux que j’ai déjà acheté (hint, hint), je vais tout pardonner, je le sais. Parce que Nintendo a bercé mon adolescence et retardé ma perte de virginité. Parce que Nintendo, ben c’est Nintendo.