Elysium: manque de mayo

District 9 était génial. C’était d’abord un film avec un commentaire social, puis (accidentellement) un film de science-fiction complètement sauté avec des effets spéciaux réglés au quart-de-tour et quelques scènes un peu « gore ». C’était excellent. On attendait donc beaucoup du nouveau film du réalisateur, Elysium, qui partait pas mal de la même prémisse que personne ne se gênerait pour faire un film engagé, et exploser 3-4 trucs chemin faisant.

Elysium 9Alors pourquoi est-ce que j’en suis ressorti avec une vague déception? J’ai vraiment de la misère à mettre le doigt sur le bobo. Cherchons.

Continuer la lecture de Elysium: manque de mayo

Un Fiasco? Quel Fiasco! (1ère partie)

Fiasco vient de l’italien pour « bouteille » (pensez « flasque »), via le français où apparemment au 19e siècle « faire une bouteille » était une expression à la mode pour dire que tout avait solidement foiré et que le bordel était pogné. Vous voilà plus instruit sur l’étymologie du mot, mais pas encore dans la façon de se fabriquer un beau petit fiasco maison, chose que j’ai fait avec deux comparses hier soir à la maison.

Remédions tout de suite à ce manque d’instruction.

Continuer la lecture de Un Fiasco? Quel Fiasco! (1ère partie)

Iron Man 3, non merci, je préfère Extremis.

J’ai vu Iron Man 3. J’ai hésité avec Star Trek: Into Darkness, et j’aurais dû suivre mon premier instinct. Je me suis fait embarquer par un souvenir et une promesse, et j’aurais dû m’en tenir à ça.

Ça c'est Ze Shiiet.

Mais laissez moi m’expliquer un peu.

Continuer la lecture de Iron Man 3, non merci, je préfère Extremis.

Oblivion: I am not a Freeman

Extrait d’une réunion de production d’Oblivion (Sortie: 19 avril 2013).

Producteur – OK, facque qu’est-ce que les jeunes qui aiment la Sci-fi aiment dernièrement, ça nous prend ce public-là…

Gars 1 -… Ben… y’avait l’affaire de Star Trek, là, avec le nouveau Spock pis…

P- Star Trek, l’affaire avec les Borg? Deal, c’est d’dans. Next!

Gars 2- Euh… ben c’est pas mal ça… le reste c’est des jeux vidéos.

P – Pour vrai? Bon ben pas grave, pitchez-moi ça dans le film pareil… allez on énumère SVP!

G1- Ben…  le post-apocalyptique c’est pas pire, genre Fallout 3 ou Wasteland, pis faut que ça tire à la Call of Duty, ou à la XCOM…

G2- … ah, pis faut que ça aie l’air de Mass Effect. Il est trop fort le design de Mass Effect!

P – C’est d’l’or en barre votre affaire les gars! On part avec ça! On va faire des millions!

G1-… ça prend pas une histoire?

P- Non, pas vraiment.

C’est en gros le résumé pour Oblivion… ultimement ça n’en fait pas un mauvais film, mais disons qu’on est loin des histoires ficelées tricotées serrées  du dernier Star Trek (et du prochain, j’espère). Quelques concepts sympathiques, mais c’est bien la première fois que Morgan Freeman me fait grinçer des dents avec son jeu d’acteur.

La « cote Alex »: 1d12,+10 si tu trippes Mass Effect.

(Cote Alex: Plus c’est haut mieux c’est, de 1 à 25)