Pandemic Legacy: un GRAND jeu, un jeu historique.

pandemiclegacy
Disponible chez tous les bons virologues.

Oui, il m’est déjà arrivé de faire dans l’hyperbole (qui, je le rappelle, n’est pas un super-héros avec de bons résultats scolaires), mais croyez-moi il y aura un « Avant » et un « Après » Pandemic Legacy ». Déjà, c’est l’un des jeux qui m’a fait vivre le plus d’émotions « pures » de tous ceux auxquels j’ai joué. Juste ça lui vaut d’emblée mon meilleur jeu de 2015 et un spot dans mon top 5 à vie, mais lisez ce qui suit si vous voulez comprendre toute l’ambition de cette boîte de carton pas particulièrement économique (~80$), qu’il faut d’ailleurs que je mette aux poubelles (recyclage, bon) parce qu’elle ne me sert plus à rien.

L’avertissement est obligatoire: le jeu a une « storyline », et je ne vais (presque) rien en dévoiler (« spoiler »), mais tout ce qu’il est possible de voir/déduire à l’ouverture de la boîte d’après les composantes est « fair game », avertissement aux puristes qui voudraient se réserver entièrement la surprise. La partie se dévoile comme une effeuilleuse gênée, un morceau à la fois.

Continuer la lecture de Pandemic Legacy: un GRAND jeu, un jeu historique.

Ashes Rise of the Phoenixborn: le gars y’était tanné de Magic

Avertissement: Y’a peut-être un ou deux termes qui vous seront rébarbatifs si vous avez jamais joué à Magic de votre vie, désolé d’avance.

Facque une fois c’t’un gars.

Une boîte bien pleine, avec des couleurs chatoyantes qui attirent le regard.
Une boîte bien pleine, avec des couleurs chatoyantes qui attirent le regard.

Le gars, il s’est dit: Moi j’aime ça les jeux de cartes où deux entités puissantes s’affrontent dans un duel à mort en invoquant des pouvoirs déments et des créatures fantastiques… Tsé, ce genre de jeu-là. Comme Magic, Netrunner ou Doomtown. Mais je joue plus vraiment.

Il a raison au fond: c’est pas neuf comme jeu, mais ça reste le fun ces affaires-là. Ce gars-là, c’est Isaac Vega et il vient tout juste de publier « Ashes: Rise of the Phoenixborn » chez Plaid Hat Games maintenant part du multi-conglomérat montréalais (!) F2Z. Continuer la lecture de Ashes Rise of the Phoenixborn: le gars y’était tanné de Magic

Sons of Anarchy: peut-on mourir d’une overdose de thème?

Si vous êtes comme moi, si un jeu de société ou un jeu vidéo est sous licence d’un film, d’une série ou d’une franchise, c’est louche en partant. Il y a des « bof » comme Star Trek: Expeditions mais aussi des jeux incroyables comme Battlestar Galactica, X-Wing ou Firefly (édité par Gale Force 9)

Mais vous est-il jamais passé par la tête qu’à l’inverse, une licence pouvait tuer un bon jeu? C’est clairement ce qui s’est passé avec Sons of Anarchy (aussi édité par GF9), définitivement l’un de mes coups de coeurs de 2015 (ex-aequo avec l’excellentissîme Codenames, probablement mon prochain review).

Comment est-ce possible? Je vous explique ça…

Continuer la lecture de Sons of Anarchy: peut-on mourir d’une overdose de thème?

Des backups beaux, bons, pas chers!

Les désastres, ça arrive malheureusement, et jamais quand ça fait notre affaire…

J’ai récemment eu un petit défi technologique de la part d’amis d’une TTE (une « tite-tite entreprise »), qui comme tout le monde aujourd’hui dépendent dans la conduite quotidienne de leurs affaires d’informations numériques critiques et essentielles (documents originaux, graphisme, documents légaux, comptabilités et factures, correspondance, etc.).

C’est le cas de beaucoup de monde…

Comme beaucoup de gens, il n’avait pas vraiment de sauvegardes, sinon l’occasionnel DVD gravé manuellement. On n’aime pas penser au pire, mais en cas de vol ou d’incendie c’est vraiment ajouter l’insulte à l’injure que d’en plus perdre ses données et d’handicaper sa business. Une autre menace très moderne est l’apparition des virus de type « cryptolockers« , qui chiffrent tes données locales et te font ensuite de l’extorsion afin de pouvoir les récupérer (en exigeant souvent un paiement en Bitcoin).

Continuer la lecture de Des backups beaux, bons, pas chers!